Une journée entière à l’église

Littéralement, je fus réveillé par le coq. À 5h50 les poulets de Augustine commencent à chanter et ils n’ont pas de compassion pour la pauvre suédois. Puis il y a eu le petit déjeuner de porridge, du thé, des arachides et du pain. Le pain a été acheté ce matin quand moi et Stig, le fils de Yapeco, sommes allés pour une promenade matinale courte. Au cours de la promenade, j’ai aussi eu l’occasion de prendre de belles photos.

À 8h45 nous sommes arrivés à l’église Baobab. Je m’ai présenté à la congrégation avec l’aide de mon mauvais français. Quand j’ai dit que j’aime chanter et jouer du piano et de la guitare, ils m’ont demandé de faire un morceaux de musique. Malheureusement, je n’ai pas le talent pour jouer sans notes, mais il y a quelques chansons que je connais par cœur et donc j’ai chanté ‘Amazing grace’ a capella en suédois et en anglais. Une fille dans le public a commencé à chanter la deuxième voix, de sorte qu’il était vraiment bon à la fin.

À 10h30, le service était terminée et nous sommes allés pour la deuxième fréquentation de l’église de la journée, à l’église baptiste. Quand on est arrivé, il était déjà bondé dans l’église. L’église entière a brillé avec tous les beaux costumes congolais. Le service n’a pris fin que 4h, mais il ne sentait pas triste car il était essentiellement constitué de chansons de divers chœurs. Il était étonnamment bonne qualité de la musique et de la danse. Et il n’y avait certainement pas de pénurie de la joie! Ici aussi, j’ai été presenté à la congrégation, mais ici, le focus n’était pas sur moi, mais sur le nouveau prêtre qui a été inauguré aujourd’hui.

Après le service, j’ai rencontré Julienne pour la première fois. Julienne est souvent le interprète pour Matadi Support Group, et donc j’ai pu parler un peu suédois. Quand nous sommes arrivés à la maison, il était temps pour le dîner et aujourd’hui nous avons eu de la poulet et du riz, mon repas préféré! Dans la soirée, nous avons regardé le foot – Congo vers le Cameroun – et puis j’ai bu le thé avec Signe et Stig, les enfants de Yapeco et Augustine. Après, j’ai préparé mon enseignement de l’anglais un peu. J’espère que je vais commencer cette semaine. Demain, nous allons en tout cas faire des plans avec le pasteur. J’espère que ça se passera bien et que je me débrouillerai pour leur apprendre un peu d’anglais, même si je ne suis pas un enseignant ou ne peut pas parler français. Avec la bonne volonté des congolais, je crois et j’espère qu’il sera bon à la fin.